[English below]

   

 

Paris, le 23 décembre 2013

 

 

Condamnation des violences misogynes et patriarcales à la Grande Mosquée de Paris.

 

Les Musulmans Progressistes de France condamnent fermement les violences subies par les sœurs et les frères venus prier paisiblement en ce jour[1] à la Grande Mosquée de Paris.

 

Depuis quelques semaines, sans qu’aucune explication officielle n’ait été donnée par la Mosquée de Paris, les croyantes ont été reléguées au sous-sol pour la prière. Devant l’injustice de cette discrimination faite aux femmes, un groupe, « Les femmes dans la mosquée », a courageusement lancé une pétition condamnant cette relégation injuste. Ces femmes, soutenues par de nombreux hommes musulmans, ont proposé de prier régulièrement dans la salle principale de la mosquée. De manière tout à fait pacifique et sans jamais céder aux pressions psychologiques au sein du lieu de culte, elles sont venues prier, derrière les hommes et dans la même salle qu’eux, comme c’est le cas dans la majorité des mosquées du monde.

 

Aujourd’hui, l’entrée de la mosquée leur a été refusée et elles, ainsi qu’un homme qui les accompagnait, ont subi des agressions physiques de la part de certains « fidèles » fréquentant la mosquée. 

 

Ces violences sont intolérables et indignes de musulmans. Il est urgent que le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, les condamne et réponde à la lettre qui lui a été adressée concernant cette relégation toujours inexpliquée des croyantes au sein d’une des mosquées les plus anciennes de France.

 

La Grande Mosquée de Paris est un centre important et hautement symbolique pour de nombreux musulman-e-s de France. Dans cette mosquée, les croyantes pouvaient, jusqu’à une période récente, venir prier sans se sentir discriminées quand trop nombreuses sont encore les mosquées de notre pays qui ne proposent pas même d’espace pour les femmes.

 

La tradition prophétique a rendu possible que les femmes deviennent actrices de la vie sociale et religieuse. Aujourd’hui en France, les femmes musulmanes sont rejetées et agressées en plein Paris. Ces femmes subissent une double discrimination, agressées dans la rue par des personnes islamophobes quand elles ont choisi de porter un foulard, interdites des sorties scolaires avec leurs enfants dans l’école « laïque », elles sont désormais agressées par leurs propres coreligionnaires. Elles se voient dorénavant privées d’un lieu, la mosquée, qui pouvait être un havre de paix et de recueillement dans un environnement parfois hostile.

 

Alors qu’en 2013 les femmes sont discriminées, à l’époque de notre Bien Aimé Prophète (paix et salut de Dieu sur lui), elles priaient dans le même espace que les hommes et montaient à la chaire de la prédication. Comment expliquer une telle régression ? Les « autorités » musulmanes de notre pays ne peuvent rester silencieuses devant cette situation, elles doivent condamner les pratiques violentes de ceux d’entre les musulmans qui transforment la religion en outil de domination patriarcale.  

 

Nous, Musulmans Progressistes de France, soutenons les initiatives de nos courageuses sœurs qui promeuvent un islam de paix. Nous réaffirmons, de notre côté, notre engagement à promouvoir un Islam inclusif qui accueille en son sein tous les musulman-e-s, femmes et hommes, personnes hétérosexuelles ou LGBTQI, au statut valide ou non-valide.

Cet Islam de la miséricorde, en dépit de toutes les intimidations, continuera de croître par la volonté de Dieu. Une génération neuve de musulman-e-s avides de spiritualité inclusive est désormais inscrite dans le paysage spirituel de France et continuera son chemin.

Samaha Hahhad, porte-parole des MPF, Anne-Sophie Fabre, membre des MPF

Les représentants des Musulmans-es Progressistes de France, les imam-es de la

mosquée de l’Unicité (en France, mais aussi aux USA, Canada, Chili, Brésil, Australie

et bientôt notre centre de formation international en Afrique du sud).

Contact MPF France : 0631847761 ou 0781294194

Contact Afrique du Sud : 0027762524489

Contact Amériques : 003238422869

 

Email contacts MPF Canada, Chili Australie : musulmans.progressistes.france@gmail.com

Or info@mpvusa.org

 



[1] Le samedi 21 décembre 2013.


[English]

Paris, 23rd December 2013


 

 

Condemnation of misogynistic and patriarchal Violence at the Great Mosque of Paris.

 

The Progressive Muslims of France strongly condemns the violence suffered by sisters and brothers who came to pray peacefully today[1] at the Great Mosque of Paris.

 

For several weeks, without any official explanation given by the Paris Mosque, Muslim sisters were relegated to the basement for prayer. In regards to the injustice of discrimination against women, a group, "Women in the mosque", courageously launched a petition condemning this unjust relegation. These women, supported by many Muslim men, have proposed to pray regularly in the main hall of the mosque. Quite peaceful and never giving up to psychological pressures within the place of worship, they came to pray behind men in the same room as them, as is it done in most of the mosques in the world.

 

Today, the entrance to the mosque has been denied to them and they, as a man who accompanied them, were physically assaulted by some "believers" attending prayers.

 

This violence is unacceptable and unworthy of Muslims. It is urgent that the rector of the Paris Mosque, Dalil Boubaker, condemns and responds to the letter that was sent to him concerning this still unexplained relegation of Muslim sisters in one of the oldest mosques in France.

The Great Mosque of Paris is an important and highly symbolic center for many Muslims of France. In this mosque, Muslim sisters could, until recently, pray without feeling discriminated when too many mosques are still in our country not even offering a space for women.

The prophetic tradition has made it possible that women become agents of social and religious life. Today in France, Muslim women are rejected and abused in the Great mosque of Paris. These women face double discrimination, attacked in the street by Islamophobic people when they chose to wear a headscarf, banned from school trips with their children because of "secular" inner rules, they are now victimized by their own co-religionists. They are now forbidden to access a place, the mosque, which used to be a haven of peace and contemplation in a sometimes hostile environment.

 

While in 2013 women are discriminated against, at the time of our Beloved Prophet (peace and salvation be upon him), they were praying in the same space as men and ascended the chair of preaching. Why such a regression? Muslim "authorities" of our country cannot remain silent about this situation; they must condemn the violent of those amongst Muslims who turn religion into a tool of patriarchal domination.

 

We, Progressive Muslims of France, support the initiatives of our brave sisters who promote an Islam of peace. We reaffirm, from our side, our commitment to promoting an inclusive Islam that accommodates within it all Muslims, women and men, heterosexual or LGBTQI, status valid or invalid.

 

This Islam of mercy, despite all the intimidations, will continue to grow by the will of God. A new generation of Muslims hungry for inclusive spirituality is now enshrined in the spiritual landscape of France and continues its path.

 

Samaha Haddad, spokeperson for MPF, Anne-Sophie Fabre, MPF member

 

Representatives of the Progressive Muslims of France, imam-es of the

Unity Mosque (in France, but also in the USA, Canada, Chile, Brazil, Australia

and soon our international training and refuge center in South Africa).

Contact MPF France: 0631847761 or 0781294194

Contact South Africa: 0027762524489

Contact Americas: 003238422869

 

Email contacts MPF/MPV Canada, Chili Australie: musulmans.progressistes.france@gmail.com

Or info@mpvusa.org